La vie n'est pas toujours ce qu'on voudrait qu'elle soit.... Ces derniers quinze mois, elle fut difficile, rude, éprouvante, triste, sombre et très noire. Cette année 2011 commence à nouveau par une grande absence, celle de mon papa qui s'en est allé, sans prévenir, voilà quelques jours, et nous laisse famille et amis, dans une tristesse incommensurable. Mais.....il faut faire avec, ou plutôt sans : sans lui, sans envie, sans désir, sans rien. Alors, même s'il est injuste qu'il ne voit plus le soleil, qu'il n'entende plus les oiseaux chanter, qu'il ne voit plus grandir ses petits enfants, et qu'il ne puisse pas fêter ses 53 ans de mariage, envers et contre tout, on se doit de continuer. Après tous ces mois passés où j'ai lutté contre une autre souffrance, celle du coeur, je dois aujourd'hui lutter contre celle de l'absence, absence définitive celle là, irrémédiable. Et c'est dans ce moment le plus noir que je dois me débattre pour reprendre un peu d'activité, de semblant de vie. Et ce blog, mes délires avec mes copines du forum du M.A., et quelques petites modestes créations m'aideront sans aucun doute. Me voilà de retour. Je ne promets pas de grandes choses, j'essaie simplement de survivre.

Une petite photo, celles des derniers jours de bonheur, dernier Noël avec un papa, derniers sourires avant un grand départ, entouré de ceux qu'il aimait et qui l'aimaient. Noël de rires et de joie, Noël à tout jamais ancré dans mes souvenirs. Adieu mon petit papa, je t'aime.

P1060256__R_solution_de_l__cran_DCFC0035_copie

                                                         Tu étais mon pilier, mon immortel petit papa.